décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
  • La réforme du statut du détenu travailleur en clair jeudi 2 décembre 2021
    La loi pour la confiance dans l'institution judiciaire prévoit de réformer le statut des détenus travailleurs pour le rapprocher de celui de l'employé en milieu libre. Objectif : maintenir le lien avec la société, qui joue un rôle majeur dans la préven... […]
  • Travail en détention: une cartographie au service des entreprises jeudi 2 décembre 2021
    Le ministère de la Justice souhaite encourager les entreprises à recourir au travail pénitentiaire. La plate-forme IPRO 360° leur permet de trouver un espace de production en détention qui correspond à leur besoin. IPRO 360° est une cartographie e... […]

LibreOffice : tout savoir sur le logiciel bureautique open source

Libre Office figure aujourd’hui parmi les logiciels libres ou open source les plus sollicités dans le monde. Tout comme ses homologues, celui-ci est gratuit et présente une multitude d’avantages pour les petites structures à budget limité. Néanmoins, beaucoup d’utilisateurs le confondent avec d’autres logiciels tels que MS Office ou Open Office.

Zoom sur Libre Office

Par définition, LibreOffice est une « suite de productivité bureautique ». Elle est complète, gratuite, et surtout accessible au grand public. Le programme utilise nativement le format ODF (Open Document Format) pour ses fichiers. On notera que ce format normatif est adopté à travers le monde par de nombreux gouvernements. Au-delà de ce standard, le logiciel est aussi capable de lancer et d’enregistrer des documents de divers formats. On peut, à ce titre, mentionner les fichiers compatibles avec Microsoft Office.

Quelles sont les différentes composantes du logiciel ?

LibreOffice se décline en trois éléments principaux : « Writer » pour le traitement de texte, « Calc » pour le tableur et enfin « Impress » pour les différentes présentations.

Writer

Writer sert à rédiger toutes sortes d’écrits.  Des livres aux newsletters, et ce, en passant par les intemporels lettres et rapports, tout cela est possible grâce à une multitude d’options. Aussi, l’outil admet l’intégration de figures graphiques. Celui-ci permet, par la même occasion, l’exportation de documents vers XML, HTML, Adobe Portable ou XHTML.

Calc

Ce tableur Libre Office admet des fonctionnalités de cartographie et d’analyses avancées qui facilitent la prise de décision. Pour sa part, celui-ci recèle pas moins de 300 fonctions mathématiques, statistiques et financières. Calc est connu pour pouvoir engendrer des graphiques 3D et 2D qui eux, peuvent être insérés dans d’autres documents Libre Office. Il est aussi capable d’ouvrir des fichiers Microsoft Excel et de réaliser un enregistrement au format .xls.

Impress

Assimilé aux capacités graphiques des composants LibreOffice Draw et Math, Impress est un outil de présentation multimédia. Il est très pratique et permet aussi bien les options d’animations que les effets spéciaux. Puis, c’est un support qui admet différents formats graphiques. On peut citer, par exemple, Microsoft Power Point et Macro Media Flash.

En quoi Libre Office peut-il être intéressant ?

Le logiciel Libre Office est utile en plusieurs points. En plus d’être un programme open source, celui-ci est exempté de frais de licence. Bien sûr, ce n’est qu’une illustration parmi tant d’autres.

Zéro frais de licence

De base, Libre Office est un logiciel gratuit et il le restera à l’avenir. Son utilisation et encore moins sa distribution ne sont donc pas réservées à une minorité. Tout le monde peut y avoir accès. Si pour les autres programmes, il est nécessaire de payer pour profiter de plus de fonctionnalités, ce n’est pas le cas avec Libre Office. Celui-ci ne contient pas de frais dissimulés. Pour notre, LibreOffice est édité par The Document Foundation, une fondation à but non lucratif basée en Allemagne et dont les ressources proviennent principalement de dons et du volontariat.

Une solution « open source »

Libre Office étant un logiciel Open Source, il est possible de le partager ou encore de le copier à sa guise. Cette catégorie de programme informatique est aussi connue pour sa flexibilité. L’ouverture du code est, en ce sens, propice aux modifications et personnalisations. Tout devra cependant être conforme à la licence LibreOffice Open Source.

Un logiciel multiplateforme

La dernière mise à jour de LibreOffice date du 22 juillet dernier. Il s’agit de la version 7.1.5 qui, notons-le, est accessible sur une multitude de supports. Cette amélioration a permis au logiciel de fonctionner sur les principaux systèmes d’exploitation. Cela inclut bien évidemment Windows, macOS, ChromeOS et Linux.

Une centaine de langues prises en charge

LibreOffice couvre des zones linguistiques très étendues. A ce titre, les dictionnaires de synonymes, de grammaires et d’orthographes proposés par le moteur sont disponibles en plus de 100 langues et dialectes à travers le monde.  Par ailleurs, LibreOffice endosse la responsabilité de la mise en page de texte complexes (CTL), le langage utilisé lors de cette mise en page et enfin le gauche à droite ou RTL.

Une interface harmonieuse

La suite bureautique est intuitive et facile à utiliser. La présence d’une interface utilisateur cohérente contribue effectivement à cela. Quoique celle-ci ne soit pas affichée par défaut, il suffit d’aller sur le menu Affichage pour l’activer. Toutes les icônes ont été optimisées et arborent de nouveaux design qui forment un tout harmonieux.

Les intégrations

Tous les éléments qui constituent le logiciel ont été intégrés de façon réfléchie. A ce titre, chaque composante utilise le même vérificateur d’orthographe. Il en est de même pour les autres outils, ce qui garantit une certaine uniformité. Citons par exemple la présence d’outils de dessins similaires dans Calc et Writer. Des versions améliorées de ces dispositifs sont utilisées dans Draw et Impress.

La granularité

En temps normal, en réalisant une modification sur une option, cela impacte nécessairement les composants du logiciel. Pour LibreOffice, il est possible pour un utilisateur de définir les fonctionnalités au niveau de ce même composant. Cela peut même se faire au niveau du document.

La compatibilité LibreOffice

Au-delà du format OpenDocument qui lui est natif, la suite bureautique LibreOffice prend en charge plusieurs autres formats. Il peut exécuter sans problème l’ouverture et l’enregistrement des fichiers PDF, Lotus 1-2-3, WordPerfect, XML, HTML et Microsoft Office. On notera que LibreOffice arrive à gérer le format .docx, et ce, de façon native depuis son passage en version 7.0.

L’absence du verrouillage fournisseur

Le XML (eXtensible Markup Language) utilisé dans LibreOffice s’appelle OpenDocument. Celui-ci  été développé pour être le standard d’une organisation nommée OASIS. Résultat, la décompression d’un fichier se fait de manière très simple. Ce n’est pas tout. Ce dernier peut être lu par une variété d’éditeurs de texte. Quant à son cadre, lui, est aussi bien ouvert que publié.

Une voix qui compte

Tous les événements importants relatifs au logiciel reposent sur une communauté. Celle-ci propose ainsi les correctifs, mais également les améliorations à entreprendre sur la suite de bureautique qu’est LibreOffice. Ce groupe est également chargé de se prononcer sur les dates de sortie. Bref, cette communauté reste ouverte à ceux qui envisagent d’influencer sérieusement le cours du produit qu’ils utilisent.

problème libreoffice

Les formats de fichiers compatibles LibreOffice

LibreOffice prend en charge une large variété de types de fichier. Cela signifie qu’il est possible d’ouvrir ces fichiers, et de les sauvegarder à nouveau dans le même format. En revanche,certains formats peuvent uniquement être ouverts. D’autres formats sont proposés uniquement lors de la sauvegarde.

Voici les types de fichiers pouvant être ouverts avec les applications LibreOffice : 123, CSV, DIF, DOC, DOCM, DOCX, DOT, DOTM, DOTX, DPS, DPT, ET, ETT, FODP, FODS, FODT, HTM, HTML, HWP, LWP, MML, ODB, ODF, ODG, ODM, ODP, ODS, ODT, OTG, OTH, OTP, OTS, OTT, POT, POTM, POTX, PPS, PPSX, PPT, PPTX, PUB, RTF, STC, STD, STI, STW, SVG, SVGZ, SXC, SXD, SXG, SXM, SXW, TXT, VDX, VSD, VSDM, VSDX, WB2, WK1, WKS, WPD, WPS, WPT, XHTML, XLC, XLK, XLM, XLS, XLSB, XLSX, XLT, XLTM, XLTX, XLW, XML

Au moment de sauvegarder un nouveau fichier, vous pouvez choisir l’un de ces formats :

CSV, DBF, DIF, DOC, DOCM, DOCX, DOT, DOTX, EPUB, FODP, FODS, FODT, HTML, ODB, ODG, ODP, ODS, ODT, OTP, OTS, OTT, PDF, POT, POTX, PPS, PPSX, PPT, PPTM, PPTX, RTF, SLK, TXT, UOP, UOS, UOT, XHTML, XLS, XLSM, XLSX, XLT, XLTX, XML, et différents formats d’image.

Enfin, notons que certains formats populaires compatibles Microsoft Office sont également compatibles LibreOffice. C’est notamment le cas de DocX, XLSX et PPTX.

Quelles sont les limites du logiciel open source ?

L’interface utilisateur est le premier point qui ne fait pas l’unanimité chez LibreOffice. Contrairement à Microsoft qui arbore un look moderne et très soigné, celui de LibreOffice semble complètement dépassé. Alors que MS Office adopte un design à haute volée, il suffit de jeter un œil sur les barres d’outils et les icônes de son homologue pour déduire le côté traditionnel, voire conservateur de celui-ci. Cet aspect peu commun peut effectivement déstabiliser.

Les utilisateurs déplorent aussi l’absence d’une option intégrée en stockage cloud. Cette fonction est pourtant indispensable si l’on veut enregistrer directement des textes, des médias ou d’autres fichiers sur le cloud. De cette façon, il devient facile d’y accéder via un autre support technologique. MS Office possède, à titre d’exemple, une intégration cloud via OneDrive. La suite de productivité Google, elle mise vraiment sur ce paramètre pour se différencier de la concurrence. Cela n’exclut cependant pas l’utilisation de services cloud tiers tels que Google Drive ou Dropbox.

Cette impossibilité d’intégration cloud constitue un gros inconvénient. Tout d’abord, cela fait de LibreOffice un outil inefficace dans une optique de collaboration en temps réel. Contrairement à ce dernier, MS Office a OneDrive grâce auquel ses utilisateurs peuvent avoir une conversation à un instant t. Ceux qui possèdent une autorisation peuvent ainsi accéder aux fichiers Sheets, Google Docs et Slide en vue de les visualiser ou de les éditer.

Comment télécharger LibreOffice ?

La dernière version de LibreOffice (version 7.2.0) vient de sortir avec son lot de nouveautés. Pour la télécharger, il est essentiel de se rendre sur le site officiel libreoffice.org. Une fois sur place, il faudra tout d’abord cliquer sur le bouton vert « Télécharger maintenant » puis choisir la version souhaitée. Evidemment, l’idéal serait d’opter pour la version la plus récente. Cependant, il est aussi important de tenir compte de son système d’exploitation (32 ou 64 bits).

Il faudra par la suite cliquer sur le bouton jaune « Télécharger ». Après quoi, Document Foundation proposera une « Aide LibreOffice intégrée ». Pour accepter, il suffit de cliquer sur le bouton vert qui apparait. Un autre téléchargement sera alors lancé.

Comment procéder à son installation ?

L’installation de LibreOffice n’est pas plus compliquée. Après s’être assuré que le téléchargement se soit bien déroulé, il faudra double-cliquer sur le premier fichier obtenu. Lorsque la fenêtre d’assistant d’installation de LibreOffice s’ouvre, appuyer sur le bouton Suivant redirige automatiquement vers le choix du type d’installation. L’intéressé n’aura ensuite qu’à cocher sur la case dédiée s’il veut créer un raccourci sur le bureau. Il peut également cocher la deuxième case s’il souhaite charger LibreOffice au démarrage du système. Cela permet de lancer beaucoup plus rapidement l’outil lorsque cela est nécessaire. Le bouton « Terminer », lui, servira à clore l’installation.

Le second fichier téléchargé servira à l’installation de l’aide LibreOffice intégré. Après avoir double-cliqué sur le fichier, un assistant d’installation s’affiche. L’utilisateur aura à choisir « Suivant ». Celui-ci devra, par la même occasion, s’assurer que le chemin qui affiche correspond bien à l’emplacement du logiciel avant d’appuyer sur « Suivant » une deuxième fois. Il ne reste plus qu’à « Installer ».

LibreOffice mobile pour Android et iOS

Jusque récemment, plusieurs applications permettaient de visualiser le format natif ODF (Open Document Format) de LibreOffice. En revanche, aucune appli ne permettait d’éditer les documents dans ce format.

Malheureusement, il n’existe toujours pas d’application LibreOffice développée par The Document Foundation. En revanche, Collabora, développeur certifié et membre de l’écosystème LibreOffice développe une application mobile pour iOS et Android.

Cette appli Collabora Office permet d’ouvrir, de visualiser et d’éditer librement les documents ODF sur téléphone. Il est possible d’ouvrir les documents LibreOffice directement via la Cloud, ou même hors ligne.

L’appli est compatible avec le format ODF, mais aussi les formats .DOCx, .DOC, .PPT, .PPTx, .XLS et .XLSx. Vous pouvez l’utiliser pour créer des feuilles de tableur, des présentations ou des documents textuels.

Après avoir terminé d’éditer un document, il est possible de le sauvegarder en local ou sur le service Cloud de votre choix : Google Drive, Apple iCloud…

LibreOffice vs Microsoft Office

Comme son concurrent Microsoft, LibreOffice est une suite bureautique complète. De prime abord, elle ressemble à MS Office, mais en vérité, ces deux outils sont différents sur plusieurs points.

La gratuité

LibreOffice est un logiciel téléchargeable gratuitement, ce qui n’est pas le cas de MS Office. Il peut même être utilisé à des fins commerciales. En tant que programme open source, LibreOffice offre la possibilité d’éditer son code source.

Pour MS Office, il faut acheter une licence unique et la version MS Office 365, plus complète nécessite un abonnement.

Les applications

LibreOffice propose les outils suivants : Writer (pour le traitement de texte), Calc (un tableur), Base (un gestionnaire de base de données), Impress (un logiciel de présentation), Charts et Draw (pour les graphiques)et Math (un outil de formules d’édition).

De son côté, MS Office propose Word, Excel, Powerpoint, OneDrive et Outlook. À cela s’ajoutent Access et Publisher, pour les utilisateurs de PC uniquement.

La compatibilité des fichiers

LibreOffice peut enregistrer et ouvrir des fichiers aux formats MS Office (docx, xlsx et pptx), mais la réciproque n’est pas vraie. Toutefois, les fichiers peuvent ne pas s’afficher correctement du fait de la différence d’appréciation des polices.

La collaboration

OneDrive de MS Office est un outil collaboratif permettant également de partager des fichiers tout en discutant en temps réel. LibreOffice ne propose pas ce type d’outil. Il faudra généralement passer par des outils comme Google Docs ou Sheets pour collaborer à distance.

Aide et support

L’utilisateur de MS Office paie pour l’assistance client. Au-delà de l’assistance en direct (via tchat), l’éditeur met ainsi à la disposition des usagers une application et un chatbot afin d’être plus réactif. Chez LibreOffice, c’est une autre paire de manches. Pour trouver des réponses, l’utilisateur devra sollicitera les membres de la communauté.

LibreOffice et OpenOffice

Bien que LibreOffice soit dérivé d’OpenOffice et malgré qu’ils soient similaires sur plusieurs aspects, il subsiste des différences entre les deux outils.

Licences et fonctionnalités

LibreOffice utilise deux licences : LGPLv3 / MPL, tandis qu’OpenOffice utilise la licence Apache. Aussi, LibreOffice peut intégrer certaines fonctionnalités et des codes d’OpenOffice, mais la réciproque n’est pas vérifiée.

L’interface utilisateur

Le design est sensiblement identique pour les deux outils. Les différences se jouent alors sur de petits détails. LibreOffice se distingue d’OpenOffice grâce à son interface légèrement plus moderne avec des icones plus grands et une barre latérale ouverte.

Les présentations

Les deux logiciels proposent les mêmes outils, enfin presque puisqu’OpenOffice ne possède pas Charts. Cet élément permet de créer des tableaux et des graphiques puis de les importer aisément sur d’autres documents, ce qui est très pratique pour les présentations. De même que LibreOffice propose une plus grande bibliothèque de modèles (templates) pour ces dernières.

Les mises à jour

Les mises à jour sont beaucoup plus fréquentes sur LibreOffice. On notera d’ailleurs que plus vite les rapports d’erreur concernant les nouvelles versions seront envoyés et plus vite les correctifs arriveront.

Les alternatives à LibreOffice

Il existe de nombreuses alternatives à Microsoft Office et LibreOffice. Parmi les meilleures solutions gratuites, on peut citer OpenOffice, mais aussi WPS Office, Zoho Docs ou encore Google Drive.

Chacune de ces plateformes présente ses avantages et ses inconvénients. Puisqu’il s’agit d’options gratuites, vous pouvez les tester librement afin de décider celle qui vous convient le mieux.

The Document Foundation somme les entreprises d’utiliser LibreOffice en version payante

En février 2021, The Document Foundation a lancé la version 7.1 de LibreOffice Community. Cette solution constitue une solide alternative gratuite et open source à la suite Microsoft Office.

La nouvelle version apporte des mises à jour à Writer, Calc, Impress et Draw. Elle améliore aussi l’interopérabilité avec les logiciels Microsoft Word, Excel ou PowerPoint.

Toutefois, la Document Foundation reproche aux entreprises d’opter pour cette version Community. Selon l’organisation, il s’agit d’une solution destinée aux individus et non aux entreprises.

Ces dernières sont supposées opter pour les versions payantes, proposées par l’écosystème de partenaires de la TDF. En guise d’exemples, on peut citer Collabora ou Red Hat.

La fondation estime que les entreprises menacent la pérennité du projet LibreOffice en refusant de jouer le jeu, car elles freinent son développement. En adoptant LibreOffice Enterprise auprès des partenaires, elles profiteront d’un support, d’une assistance professionnelle, de fonctionnalités de personnalisation et d’accords sur les niveaux de service.

Dans un billet publié sur son blog, la TDF explique que  » malgré cette recommandation, un nombre croissant d’entreprises ont choisi la version soutenue par des bénévoles plutôt que la version payante optimisée pour leurs besoins « .

Or,  » ce choix a eu une double conséquence négative sur le projet : un gaspillage de temps pour les bénévoles qui consacrent leurs efforts à résoudre les problèmes d’entreprises qui ne rendent rien à la communauté, et une perte nette pour les entreprises de l’écosystème « .

Cet article LibreOffice : tout savoir sur le logiciel bureautique open source a été publié sur LeBigData.fr.


Lire cette source depuis LeBigData.fr

Commentaires clos pour le moment